Maître TWAGIRAMUNGU Innocent : Un « donneur de leçons » opportuniste et médiocre !

twagiraMaître TWAGIRAMUNGU Innocent : Un « donneur de leçons » opportuniste et médiocre !

Nous avons lu avec consternation la plume inhabituelle de l’illustre Maître Innocent Twagiramungu à travers son article publié en date du 23 décembre 2015  par le site internet www.therwandan.com, lequel article est  intitulé : «  Rwanda politique-Que doit faire l’opposition ? Pour qui roule-t-il ? Fait-il l’opposition à l’opposition ou au système FPR ? »

Nous croyions jusqu’à présent que Maître Twagiramungu Innocent était un homme très respectable.

O tempora, o mores !  Autrefois, les Avocats au Barreau maitrisant le Droit et les bonnes manières savaient se respecter et respecter les autres citoyens !

Nous avons franchement été surpris et rebuté par l’étroitesse d’esprit et l’ignorance effarante de la politique dont ce célèbre Avocat au Barreau de Bruxelles fait montre à travers son brûlot  extravagant!

Au fait, qui est Maître Innocent Twagiramungu ?

Monsieur Twagiramungu Innocent est originaire du Kigali-Ngali. Son engagement politique « maladroit »  ne date pas d’aujourd’hui. En 1993-1994 déjà, il était Président de la CDR au sein de la Faculté de Droit sise à Mburabuturo, alors qu’il y faisait ses études.  A cette époque, il était très connu par tous ceux qui fréquentaient cette Université  et qui lui avaient donné le surnom de « CDR »  qu’il devait d’ailleurs bien mériter ! Aujourd’hui,  il se révèle être le « propagandiste-idéologue » de la Plateforme RNC-FDU mais nous ignorons les fonctions réelles qu’il y exerce. Sans doute en est-il le porte-parole non-officiel au vu du contenu de sa publication  que nous allons analyser en six points pour en démontrer les âneries.

  1. Un titre révélateur : « Que doit faire l’opposition ? »

D’entrée de jeu l’illustre Maître se pose en donneur de leçons. Pour qui se prend-t-il ? C’est lui qui  SAIT ce que doit faire l’opposition. C’est lui qui  décide de ce qui est bon ou pas. C’est lui qui commande à l’Opposition rwandaise, ce qu’il faut faire et ne pas faire! Bien que ce Monsieur soit connu comme un ami intime et complice d’un certain BUKEYE Joseph, nous ignorons s’il fait toujours de la politique ou pas. Nous aimerions bien savoir dans quel parti politique il milite et quelle position il y tient. Celui qui veut imposer sa dictature  aux partis politiques de l’opposition rwandaise ne sait peut-être plus comment fonctionne un parti politique. A part  la CDR qu’il maitrise, sans aucun doute !

  1. Il veut imposer les déclarations d’une Plateforme qui lui tient à cœur aux partis qui n’en font pas partie !

Pour lui, les décisions et déclarations de la Plateforme RNC-FDU s’imposent à  tous  et partout. Nous n’arrivons pas à comprendre le pourquoi d’un tel aveuglement. Un juriste «  de renom »  ignore-t-il la nature des prérogatives reconnues aux partis politiques ? Pourquoi veut-il faire rentrer tous les Partis de l’opposition rwandaise dans le giron de sa Plateforme à lui ? Dictature ou ignorance crasse du fonctionnement des organisations politiques ? A-t-il dans sa tête la moindre idée de ce qu’on appelle la démocratie ?

Sa publication nous a simplement donné l’occasion de constater qu’au-delà de ses louanges intempestives en faveur de la liberté et du débat ouvert, le garçon n’est qu’un esprit fermé, purement dogmatique.  Pour lui, les « vérités, demi-vérités et manipulations » de sa Plateforme sont des dogmes que tous les partis de l’opposition doivent absolument embrasser et observer. Est-ce  là la mentalité  qui sied à un  politicien avisé ? Peut-être,  à ceux de la CDR !

  1. Il traite le Parti ISHEMA et la Coalition de La Nouvelle Génération de simple « Club de copains » et ne réserve l’appellation de Parti politique qu’aux cinq organisations qui forment ladite Plateforme !

Tout en concédant qu’un « Club de copains » est plus crédible qu’ « Une Bande d’assassins »,  nous nous posons plusieurs questions qui méritent des réponses  claires. Pourquoi s’intéresserait-il tant aux stratégies et actions du « Club de copains » si celles-ci étaient sans valeur à ses yeux ! Agit-il sous le coup de la simple jalousie ou bien d’autres motivations plus réfléchies sont-elles présentes dans son esprit ? De qui tient-il le droit et la légitimité de déterminer les partis qui font partie de l’Opposition rwandaise et ceux qui ne le sont pas ? Visiblement, seule la Plateforme RNC-FDU fait office d’Opposition rwandaise,  alors que les Partis de la Nouvelle Génération ne  constituent qu’un « Club insignifiant de copains » ! N’est-ce pas plutôt lui-même qui semble être « en mission » de semer la zizanie dans les rangs de l’opposition rwandaise ? Ses déclarations reflètent-elles la position de la Plateforme RNC-FDU, surtout au cas où il aurait publié ce brûlot avec l’aval de son copain Joseph Bukeye?

  1. Il attaque gratuitement le Leader du Parti ISHEMA et l’accuse « sans preuves » d’être en « mission commandée » (du FPR !) comme s’il ignorait complètement l’existence du délit de diffamation.

Le lecteur avisé aura  certainement remarqué à quel type d’Avocat on a affaire : Un « Charlatan » est un avocat qui,  tout en reconnaissant lui-même qu’il ne dispose d’aucune preuve, accuse quand-même, par trois fois, un responsable politique de l’opposition qui a déjà fait ses preuves, et à plusieurs reprises, d’être « en mission commandée » du FPR  ! Une accusation qui  a souvent fait mouche  par le passé ! Rappelez-vous les visages, les noms et le grand nombre de citoyens innocents qui furent assassinés sur une telle dénonciation calomnieuse, au Rwanda comme en exil, depuis 1990 jusqu’à nos jours ! Par ironie de l’histoire, l’illustre Avocat de Bruxelles et ancien dignitaire de la CDR est toujours dans la même logique : il joue la corde qui fut jadis sensible pour une certaine catégorie de citoyens rwandais, en espérant  pouvoir ainsi éliminer « politiquement » un certain Abbé Thomas Nahimana et, avec lui, son « Club de copains » qui fait ombre  à l’heureuse Plateforme! Burya koko ngo akabaye icwende ntikoga !

Ce Twagiramungu Innocent se croit vivre à quelle époque ? Sa tête serait-elle bloquée sur 1994 où il avait sans doute le droit de désigner qui devait mourir parce qu’accusé sans pouvoir se défendre d’être « en mission commandée » du FPR ? Comment l’Abbé Thomas Nahimana serait-il désormais devenu  plus « Inkotanyi » que les fondateurs du RNC meneurs de la Plateforme  dont Twagiramungu Innocent se veut  être le plus docile des serviteurs ? Une telle hypocrisie érigée en stratégie politique  a déjà  desservi le peuple rwandais à plusieurs égards. Heureusement que les temps ont changé, et que les personnes passent également !

Nous osons encore une fois affirmer haut et fort que nous sommes  « La Nouvelle Génération » porteuse d’un nouvel espoir pour le peuple rwandais : Les « us et coutumes » dictatoriaux, divisionnistes, cruels et criminels, constituent un legs auquel nous avons décidé de tourner le dos et de combattre bec et ongles, n’en déplaise au  Maître « Extraordinaire » Innocent Twagiramungu !

  1. Orgueilleux à mort et très imbu de sa médiocrité

Mr Innocent Twagiramungu  ose se targuer d’être le plus éminent des juristes, lui  qui seul a fait du Droit ; le seul  capable de faire des « analyses juridiques scientifiques »  alors qu’il considère les avis qui ne sont pas les siens comme de « pseudos-analyses juridiques » ! Quel dommage !  Quelle honte !

 Disons les choses telles qu’elles sont : à quoi ont pu servir les fameuses « analyses juridiques scientifiques » d’un Twagiramungu Innocent sans repères,  ni projet  concret ? Voyons, Mr Innocent  Twagiramungu : Tes « analyses juridiques scientifiques » extraordinaires, auront-elles dissuadé Paul Kagame d’initier le tripatouillage de la Constitution de 2003 ou arrêté le Référendum truqué qui risque de maintenir le Dictateur en poste après 2017 ?!  Dites-le-nous donc ! A quoi auront servi tes élucubrations sans intérêt pour le peuple rwandais ployant sous le joug de la tyrannie depuis plusieurs années ?  Auront-elles libéré les milliers de prisonniers qui croupissent dans les geôles de Kagame au Rwanda et l’étranger ?

D’aucuns le savent, de tels auto-encensements procèdent toujours d’un esprit semi-lettré qui s’ignore ?

Par ailleurs, quel intérêt particulier et quelle efficacité reconnaître aux déclarations et recommandations stériles et anesthésiantes d’une Plateforme qui appelle le peuple à rester vautrée dans la passivité face à un régime qui multiplie les magouilles en vue de rester éternellement au pouvoir ?  Pensez-vous Monsieur, Twagiramungu Innocent,  que nous sommes aussi naïfs que toi, emballé par des « Enfumeurs professionnels » qui ne font que bercer d’illusion les moins vigilants  par un simple « Paul  Kagame  mourra prochainement », sans même se donner la peine de démontrer de quelle main procèdera cette mort  si « salutaire »!

  1. Un nouveau crime créé : La « légitimation du pouvoir de Kagame »

Qui peut nous aider à mieux comprendre pourquoi deux personnes (Faustin Twagiramungu et Thomas Nahimana) sont les seules jugées et condamnées par le Tribunal de l’illustre Avocat de Bruxelles ! Et si ce Twagiramungu Innocent était adepte de l’idéologie désastreuse selon laquelle il y en a parmi les citoyens rwandais  «  qui sont nés pour commander  et d’autres pour servir, trahir, pactiser et légitimer le pouvoir de l’ennemi……»? On peut donc entrevoir ici dans quel abîme l’aliénation peut mener un individu peu malin !

Dans son  entretien avec le journaliste de la Tribune Franco-Rwandaise, l’abbé Thomas Nahimana a bien répondu à la question en rapport avec cette accusation malveillante plutôt motivée par les instincts les plus bas. Et voici la question et la réponse que nous jugeons toujours d’actualité :

« E. Pensez-vous comme certains que votre candidature sert à légitimer des élections gagnées d’avance par Kagame ?

TN : Seuls les lâches,  les amateurs et les propagandistes du FPR peuvent adopter un raccourci aussi mortifère ! Aucun politicien avisé ne peut succomber à une telle erreur de jugement. Ceux qui professent une telle contre-vérité sont mathématiquement du camp de Paul Kagame et ils ont pour mission de tuer dans l’œuf toute tentative d’organisation de l’Opposition. Comment le Dictateur Kagame pourra-t-il déguerpir si personne ne l’évince ? Ne me croyant être ni lâche, ni amateur,  ni propagandiste du FPR,  je vais donc mon chemin. Seule l’histoire jugera notre action.

Pour de vrai, ceux qui  « légitiment des élections gagnées d’avance par Kagame » sont les lâches qui laissent Kagame seul dans le jeu et n’essaient aucunement de lui barrer la route. En cela, je salue avec respect le courage et l’action de Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA qui doit être libérée sans délai et sans condition aucune. Et je m’inscris avec fierté dans la continuité de l’engagement citoyen  qu’elle a entrepris ».

 

CONCLUSION

Si Twagiramungu  Innocent croit aux effets magiques de sa Plateforme comme en un « Deus ex-machina » qui apportera la bonne solution à l’énigme politique rwandais, il n’a qu’à y entrainer les membres de sa famille sur lesquels il exerce une certaine autorité ! Qu’il n’ose surtout plus rêver imposer quelque ligne de pensée et de conduite aux responsables politiques de « La Nouvelles génération ». Nous n’avons pas de leçons à recevoir de ceux qui ont eu une implication directe dans la destruction de notre chère patrie, fussent-ils membres éminents de la Plateforme que Mr Twagiramungu Innocent couvre d’éloges !  Nous sommes des femmes et hommes indépendants et libres de décider de notre avenir politique. Monsieur Twagiramungu peut bien garder pour lui et ses complices, ces conseils vides et ses injonctions visiblement déplacées.

Néanmoins, à travers ses balivernes, nous pouvons d’ors et déjà comprendre davantage l’origine du malheur qui a frappé sans pitié le peuple Rwandais en 1994. Il suffisait qu’un certain nombre de ceux qui se disaient intellectuels et responsables de partis politiques fussent de la même école que cet illustre Avocat de Bruxelles pour provoquer la catastrophe que nous avons connue !

Et voilà qu’il revient sur le devant de la scène pour nous imposer le même « système de  la pensée unique », en l’occurrence celle de la Plateforme présidée par les Ex- hauts Cadres du FPR ! Nous sommes «  La Nouvelle Génération » et nous avons déjà bien compris que , pour sauver le peuple rwandais du joug de la tyrannie, du régionalisme et de l’ethnisme, il fallait initier de nouvelles stratégies en vue de faire de la politique autrement.

Répétons-le  à ceux qui veulent nous entendre, les partis politiques, seuls ou en coalition , qui se trouvent toujours en exil et qui s’autoproclament plus grands, plus importants, meilleurs….sont complètement dans l’illusion ! La valeur d’un parti politique démocratique est déterminée par le taux de sa réussite aux élections populaires.  Tout parti qui ne s’est pas encore présentée aux élections, au Rwanda, doit respect aux autres. Voilà le pourquoi de notre ferme volonté de  rentrer pour participer aux élections, à l’intérieur du pays. Ce ne sont pas « les analyses juridiques scientifiques »de Monsieur Twagiramungu Innocent qui nous dévieront de notre chemin.

Enfin, nous pouvons nous permettre de donner un conseil gratuit à Monsieur Twagiramungu Innocent : S’il peut parfois se rendre au Prétoire en faisant fi du contrôle total de ses facultés sans que cela lui porte préjudice, au moins  qu’il arrête définitivement de jouer avec la plume  quand il se sait avoir pris quelques verres de trop. Un homme averti en vaut deux.

Vive la République,

Que vive La Nouvelle Génération de Leaders

Pour la Coalition de La Nouvelle Génération,

Jean Damascène Ntaganzwa, Vice-président UDFR-Ihamye

Abdallah Akishuri, Président FPP-Urukatsa

Chaste Gahunde, Secrétaire Exécutif ISHEMA Party

In POLITICS  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.